Skip directly to content

Projet cartographie communautaire sur OpenStreetMap/drone en Haïti

Depuis 2012, CartONG mène en Haïti un projet de cartographie participative basé sur l’usage de drones. Dans le contexte haïtien, difficile car toujours marqué par les conséquences des catastrophes naturelles de 2010 et 2012, le drone permet de prendre de la hauteur et de collecter des données différemment. En association avec les communautés OSM d’Haïti les données sont ensuite utilisées dans le cadre de cartoparties.

 

Compte tenu du rôle de la cartographie dans la résilience des communautés en cas de catastrophe, le projet drone comporte aussi une dimension renforcement des communautés. Au travers de la formation à la collecte de données grâce aux drones, c’est également la structuration des communautés OSM haïtiennes qui est encouragée, de sorte à ce qu’elles puissent participer pleinement au développement local. 

Soutenue par la Fondation de France, CartONG utilise donc les drones dans le cadre d'un projet multidimensionnel : collecte de données, cartographie participative, renforcement des communautés, tous ces éléments convergent pour favoriser la prévention des risques, l'intervention en cas de catastrophe et le développement en Haïti. 

La première phase du projet a visé avant tout à renforcer les capacités des communautés OSM d’Haïti, notamment via la collecte puis l’utilisation d’images aériennes dans le cadre de cartoparties. La deuxième phase vise à réutiliser ces données dans le cadre de partenariats pour le développement et la prévention des risques. Si la première phase est dédiée à l’apprentissage des techniques de collectes de données, la deuxième permet donc d’apprendre à utiliser ces données dans un cadre plus large. Enfin, la dernière phase, cruciale, visera à pérenniser les communautés OSM formées en Haïti. L’idée principale est celle d’une autonomisation de ces communautés, qui pourraient mener elles-mêmes des projets, avec leurs propres partenaires. 

 

La phase 1 du projet mené en Haïti par CartONG était centrée sur la collecte et le traitement de données obtenues grâce à l’utilisation d’un drone. Plus d’une quarantaine de vols ont été réussis (42 exactement), dans la région de Port-au-Prince, au Nord-Est et à l’Ouest du pays y compris sur la Rivière Grise, dans la partie urbanisée de Saint-Marc, sur le Palais de Sans-Soucis (classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco), les régions frontalières avec la République Dominicaine (Ouanaminthe et Dajabon), l’EKAM, Caracol et Bord de Mer. Les communautés ont pu de cette manière « tester » le drone dans des conditions variées.


Le développement et le test d’un mini-serveur, devait permettre de s’affranchir de l’infrastructure de traitement de l’image aérienne, jusqu’ici hébergée en France, tout en répondant aux difficultés d’accès à internet, et à l’électricité, rencontrées en Haïti, comme dans d’autres pays. Le mini-serveur a été monté et les logiciels nécessaires au traitement des images aériennes installés. Il est aujourd’hui opérationnel, malgré quelques bugs. Cependant, il n’a pu être testé en conditions réelles. Il a ainsi été confirmé qu’un tel outil peut s’avérer très utile dans des contextes où l’accès à l’électricité et à l’internet ne sont pas garantis. Par ailleurs, étant opérationnel, on peut envisager son utilisation lors de déploiements futurs.

Dans une perspective d’autonomisation et de pérennisation des communautés OSM haïtiennes les questions de formation ne peuvent pas être négligées.  Le cadre général du projet incluait donc les questions de formation à l’utilisation du drone pour faire en sorte que celui-ci soit utilisable en toute sécurité (espace aérien et fragilité du drone). Pour toutes les communautés, la compétence « planification d’un vol de drone » est acquise pour des personnes dites « référentes ». Il semblerait également que des formations complémentaires, de sorte à maîtriser tout le processus de collecte et traitement de l’image aérienne, soient nécessaires.

La mission a permis d’approcher les trois communautés et de les faire se rencontrer pour la première fois, dépassant notamment les difficultés liées au coût des transports. Un processus de réflexion et de discussion a pu être enclenché. Celui-ci a d’ailleurs été poursuivi par les communautés après la fin de la mission CartONG : elles envisagent ainsi de participer ensemble à la conférence « Understand the Risk » organisée par la Banque Mondiale à Port-au-Prince en Juillet et des réunions de suivi sont à l’étude. 

L

Aperçu des zones couvertes pendant la mission (cliquez ici pour voir en plein écran)

 

Veuillez consulter le wiki d'OpenStreetMap pour le détail de l'imagerie produite, et comment l'utiliser: http://wiki.openstreetmap.org/wiki/UAV-HAITI

Country: 
Status: 
Date: 
Thursday, 1. May 2014 - Monday, 30. June 2014